Hylite, le matériau magique


 







Le HYLITE (TM) est un panneau composite très fin (1,2 mm d'épaisseur), constitué d'une âme en polypropylène (PP) de 0.8 mm d'épaisseur, et de deux faces en alliage d'aluminium de 0.2 mm. C'est le panneau composite le plus léger et le plus fin du marché.


Il a été créée initialement pour l'industrie automobile, dans le but de remplacer les tôles de carrosserie, pour alléger les véhicules.


C'est son coeur en PP qui lui donne ses propriétés remarquables, en particulier l'aptitude à former des plis et des charnières précises et stables, lorsqu'on expose le PP en éliminant par gravure les parements en aluminium. Des test réalisés par le bureau de contrôle allemand RWTÜV ont montré que de telles charnières sont insensibles à la fatigue, à l'usure et à la déchirure, tant que l'on reste dans les limites de contraintes admissibles du matériau, bien sûr.


Pour Zatsit, nous avons réalisé de nombreux prototypes afin de définir la géométrie optimale des zones de gravure, ainsi que les méthodes de fabrication, de façon à former des charnières tout simplement idéales pour cette application : sans aucun jeu, ni usure, ni bruit de fonctionnement, et aussi précises et exactes que le permet la machine numérique qui les aura gravées (1/50 mm).


Le mécanisme dans son ensemble présente une légère compliance visco-élastique, qui lui permet d'absorber les vibrations et les contraintes anormales, bien mieux qu'aucune des méthodes mécaniques habituellement mises en oeuvre pour les imprimantes 3D Delta (aimants, joints à la Cardan ou rotules), tout en gardant une précision inégalée lors du fonctionnement normal.


La découpe et gravure numérique permet ainsi de réaliser d'un coup un tiers de tout le mécanisme, et simultanément, dans la même planche de Hylite, les différentes petites pièces qui sont nécessaires au montage de l'imprimante 3D. C'est très économique, et donne un excellent résultat, mécaniquement irréprochable, et esthétique.


Enfin, il faut signaler que le matériau a une température de service allant de -30°C à  120°C, une caractéristique très appréciable dans le contexte de l'impression 3D (l'enceinte peut être chauffée!).